Interview

Avant l’activité de médium que faisiez vous ?

Avant l’activité de médium, j’étais coiffeur en Suisse

Qu’est-ce qui vous a conduit aujourd’hui à exercer en tant que médium par téléphone

Je me sans bien et mieux lorsque je consulte les gens ainsi, cela me permet de m’évader , j’aime être seul sans la présence de quelqu’un, je me sans plus libre.

Parlez-nous de vos débuts en tant que médium, vos expériences ?

Au début, je prodiguais des conseils à mes clients pendant la séance de coiffure, très vite, j’ai compris que les clients étaient satisfait de ce que je leur disais, et qu’ils en redemandait encore et encore. Alors étant altruiste aimant cela, je me suis dit : pourquoi ne pas le faire à temps plein ? D’autant plus ce que les clients venaient non plus pour la coiffure, mais pour se faire consulter. Très vite je suis passé de coiffeur, à consultant voyant.

De quelle manière vous fonctionnez, avez vous un support ?

J’ai  des cartes que je tire afin d’éclaircir mes Flashs qui me viennent à chaque fois que je consulte un client. Bien évidemment, j’ai besoin de connaître vos prénoms pour pouvoir entrer en contact avec vous.  

Avez-vous une autre activité

Non, je n’en ai pas.

A ton avis, certaines qualités sont-elles indispensables pour pratiquer la voyance par téléphone ?

Des qualités indispensables à ce métier ? Oui il y en a, il faut être assidue et sensible d’oreille, sensible aux mouvements et avoir une capacité élevé de la réactivité.

Pourquoi vous consulte-t-on et qu’ apportez-vous à vos clients ? 

Paix, bonheur et surtout joie . Stabilité de vie. Je ne suis très rapide et surtout efficace.

Que pensez-vous du monde de la voyance aujourd’hui ?

Monde qui est en parfaite évolution, utile et incontournable

Quelle est la différence entre un voyant et un médium ?

L’un fait ce que l’autre ne fait pas. Le médium, parle au mort et prédit l’avenir, le voyant ne parle pas au mort mais prédit l’avenir.